Sarkozy préfère la légion médiatique à la légion étrangère

« La République veut vous témoigner son admiration et sa reconnaissance« , a déclaré Notre Président en décorant Ingrid Bétancourt de la Légion d’Honneur, ordre créé pour récompenser la bravoure militaire, mais aussi « les grands services rendus à l’État dans les fonctions législatives, la diplomatie, l’administration, la justice, ou les sciences » (décret du 9 Prairial an IX, titre 2, art. 7).

Admiration, on peut comprendre. Sortir entière de là où elle se trouvait, c’est une performance. Mais la Légion d’Honneur est là simplement pour manifester la reconnaissance. Et c’est là que ça coince.

Celle que Elle qualifie de « femme libre » (jeu de mot douteux ou problème de compréhension du lexique ?) s’est surtout distinguée comme victime. Quel service a-t-elle pu rendre à la République ?

En jetant un coup d’oeil à la liste des promus du 14 juillet, on comprend évidemment que la notion de « grands services rendus à l’Etat » peut s’entendre comme services rendus à la sarkozye. On trouve ainsi J. Séguéla, qui a permis à Notre Président de rencontrer Dadame Carla, et J. Reno, grand soutien showbizz du sarkozysme.

Mais tout cela reste bien classique. Car ce que l’on récompense en distribuant la légion à ces gugusses qui font sourire voire grincer des dents, c’est au moins un acte, une parole ou un geste…

Ingrid Bétancourt ne rentre pas dans cette catégorie. Ce que vient d’inventer Notre Président en la décorant représente un nouveau genre de Légion d’honneur : la Légion décernée pour « service médiatique ».

Elle récompense celui ou celle qui, en ne faisant rien, en subissant quelque chose ou en montrant sa trogne dans le poste, a eu l’immense mérite de faire causer les médias et, surtout, de placer Notre Président sous un jour avantageux.

Et cela, ça n’a pas de prix.

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

3 Responses to “Sarkozy préfère la légion médiatique à la légion étrangère”

  1. Le Juge Ti writes:

    Fascinante question…. On comprend que Sarkozy soit éperdu de reconnaissance : les moments d’unanimité (ou de quasi) sont si rares ! et l’héroïne est si éloquente ! elle ne ménage pas ses remerciements, aux puissances d’en bas comme à celle d’en haut d’ailleurs…
    Comme toujours avec Sarkozy, dans les moments qui devraient être les plus solennels ou les plus émouvants, surgit toujours le grotesque, l’incongru, le dérisoire : l’histoire retiendra-t-elle que pour célébrer le grand raout de la veille, on a joué au défilé comme lors de la garden party « Méditerranée » de Tino Rossi ?

  2. Rébus writes:

    Otage des Farcs, otage maintenant de la bande à Sarko, quel destin

  3. LGB writes:

    Repris par Betapolitique :

    http://www.betapolitique.fr/Sarkozy-prefere-la-legion-08912.html