Magnifier l’inutile : la petite révolution internet de la com sarkozyste

Notre gouvernement a compris la leçon : les campagnes de pub hors de prix pour vanter l’action du gouvernement, ça n’est plus trop de saison. Un peu trop gros, et un peu trop cher surtout.

Alors on se rabat sur la com internet, histoire de séduire les internautes, les fameux bloggeurs, et tous les gens qui glandent au bureau (ce qui fait du monde) mais qui ont voté Sarkozy parce qu’ils ne sont pas des fonctionnaires ou des intermittents du spectacle, et qu’ils gagnent leur vie en travaillant très très dur.

Cela donne un certain nombre de gignolades assez salées, dans la veine du site de l’Elysée dont Le Barnum avait déjà parlé. Bien accrocheur, bien vulgaire, bien facile à comprendre. Bien méprisant aussi, selon la posture sarkozyste habituelle, qui consiste à formater sa com pour un public de débiles légers.

Réformer par vidéos et pdf interposés

Premier exemple : le site (en .com, pour donner l’illusion que ce n’est pas officiel) Toutes les réformes, propagande grossière pour la prétendue politique de « réforme » des pilotes du bateau ivre qu’est devenue en quelques mois la France sarkozysée. Cette petite merveille bleu azur, qui reprend une fois encore l’esthétique de l’ancien blog de campagne de Notre Président, se fixe un but louable : non pas remplir les fouilles des copains comme Bernard Tapie, mais bien « faire changer et avancer la France ». Changer comment ? Avancer vers où ?

Vous n’en saurez pas plus, car le site fourmille de vidéos saoulantes qui auront raison de votre patience en moins de cinq minutes : de lourds streamings de propagande, de gens qui applaudissent et de sourires figés pour expliquer à l’internaute (qui est forcément un crétin), que Sarkozy, c’est bien.

« La réforme », mantra gouvernemental, devient ainsi un objet en lui-même, déclinable sous de multiples espèces, mais jamais défini.

- Une tévé tout d’abord : RéformesTV, fer de lance du streaming propagandiste, sur le modèle de PrTv, diffusée par Elysée.fr (mais quel abruti pourrait vraiment absorber ça ?)

- Un objet en tant que tel, une entité fixe. On découvre en effet que la réforme, ça se télécharge !

Si tu trouves que la France n’avances pas, que le « changement » n’arrive pas assez vite (bref, que ton pouvoir d’achat ne grimpe pas comme tu t’y attendais en votant Sarko), télécharge une réforme en très haut débit, et ça ira toute suite mieux. Car la réforme, ça ne s’applique pas, ça existe, ça vit, ça se développe tout seul. Un peu comme certains ministres incapables qui s’exhibent au lieu d’agir.

Rachida Dati ou la politique de l’exhibition

On atteint le stade supérieur de l’ineptie lorsque l’on tombe sur le blog officiel de Dame Dati, auquel Libé a fait de la pub il y a quelques jours (et dont Rébus vient de parler). Le gouvernement lui-même est resté plutôt discret sur la chose : crainte du ridicule ? Allez savoir…

Cette petite merveille bloguesque s’ouvre sur la face réjouie de Dame Dati. Pensez donc. Un vrai blog avec sa tête sur la bannière (comme Hillary, comme une femme politique pour de vrai !!!), des vidéos où on ne voit qu’elle, c’est forcément excitant !

Mais on ne se contente pourtant pas de redoubler sur un blog, aux frais du contribuable, la politique d’affichage obscène menée par notre autotélique ministre sur toutes les pages des journaux people. On la renforce et on introduit quelques glissements subtils du meilleur goût.

L’url, tout d’abord, est bien sympathique. L’adresse officielle est http://www.rachida-dati.tv. Truculent ! Car contrairement à ce que l’on croit habituellement, les sites en .tv ne sont pas liés à la tévé, mais appartiennent à ce que l’on appelle « un domaine national de premier niveau », correspondant à l’Etat liliputien de Tuvalu. Un domaine à la cheap, donc, souvent utilisé par des sites de boule et des politicards en déroute : rappelons que l’île de Tuvalu est en réalité un archipel en train d’être submergé par la montée du niveau marin. Tout un symbole. Le Pen, ainsi, avait enregistré son site de campagne de 2002 en .tv. Depuis, c’est devenu un site boulard.

Bon, mais comme ils sont fortiches, les informaticiens du gouvernement, il y a quand même une redirection. Et vous tombez alors sur une adresse plus présentable : www.ministre-justice.fr/ Et c’est là que ça se corse.

Car le fond du blog pose lui aussi pas mal de problèmes. On comprend vite que, même s’il s’affiche comme le blog du ministre de la justice, il sera fort peu question de justice et beaucoup du ministre. Deux catégories prédominent : « Médias » (ben voyons) et « déplacements ». Ministre-justice.fr est en réalité un blog qui recense toutes les apparitions tévés de Dame Dati. On trouve ainsi un tas de choses passionnantes. Quelques titres :

- Rachida Dati à Bruxelles (15 juillets)

- Rachida Dati sur Europe 1 (8 juillet)

- Rachida Dati sur Skyrock Planète Rap (26 juin)

- Rachida Dati sur 2M TV au Marco (21 juin)

Bref, on tourne en rond en exhibant les vidéos déjà exhibées d’une ministre dont l’activité consiste à s’exhiber. L’autotélisme manière se trouve alors sublimé en manière de communiquer.

Pour ma part, j’attends avec impatience Rachida Dati au Ritz, Rachida Dati au Carlton, Rachida Dati au musée, Rachida Dati au défilé Dior, Rachida Dati au théâtre, Rachida Dati à la plage.

Ce sera sans doute pour le mois d’août…

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

5 Responses to “Magnifier l’inutile : la petite révolution internet de la com sarkozyste”

  1. Rébus writes:

    Com, com, com, com

    Rajoute à ça la caravane d’été UMP. je ne pensais pas qu’elle serait renouvellée cette année. Apparemment, les jeunes pops ont été un peu chahutés aujourd’hui mais l’articel que j’avais trouvé relatant l’incident a été retiré rapidement

  2. Le Juge Ti writes:

    Je note, après d’autres, que c’est un blog (je parle de Dati) où il n’est pas prévu de laisser de commentaires. En général, il est de bon ton de déclarer qu’on est heureux de recevoir les avis de ses lecteurs (enfin téléspectateurs), mais l’équipe qui bosse pour Dati ne prend même pas cette peine. Manière de reconnaître qu’il n’y a rien à commenter ou forme de mépris ?

    Je me permets de recommander une ressource injustement méconnue (il faut dire que, nichée au sein du site de l’UMP, elle est moins visible que les deux sites disséqués ici) : l’« Abécédaire de l’action de Nicolas Sarkozy ». Il s’agit d’un argumentaire sommaire destiné aux débiles qui ne comprennent rien à la réforme, justement. « Sincérité » y voisine avec « Carte judiciare ». On y lit des choses savoureuses à K comme Kadhafi.

  3. Pages tagged "truculent" writes:

    [...] bookmarks tagged truculent Magnifier l’inutile : la petite révolution inte… saved by 4 others     OkcNena bookmarked on 07/28/08 | [...]

  4. Eric Woerth : la pensée économe (ou comment économiser ses neurones) | Le Grand Barnum writes:

    [...] lendemain du lancement de la campagne de pub des hommes pressés du pouvoir d’achat, Olivier Duhamel interroge, en Usbek un rien ironique, le brave ministre, pour lui demander ce [...]

  5. Nicolas Sarkozy, la finance et l’incompétence: mais où est passée la com de crise? | Le Grand Barnum writes:

    [...] n°6 : multiplier les blogs gouvernementaux, sur le modèle de celui que Rachida Dati a ouvert. On y verrait ainsi François Fillon donner l’exemple, en expliquant qu’il ne prendra [...]