Franchement, t’as pas honte ?

Allons à l’encontre de la tradition qui exige la contemplation silencieuse des Phormidables images et méditons les quelques phrases suivantes :

Tous se précipitaient dans la servitude ; plus ils étaient d’un rang illustre, plus ils montraient d’empressement et de fausseté. [...] Au reste, dans ce siècle infecté d’adulation et de bassesse, la contagion ne s’arrêtait pas aux premiers de l’État…

Puis remercions Tacite (55-120 ap. J.-C.) pour ce commentaire sur la promptitude des retournements de casaque sous l’Empereur Tibère (14-37 ap. J.-C.)

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

One Response to “Franchement, t’as pas honte ?”

  1. Rébus writes:

    prenons le sens du vent, c’est la devise de beaucoup