Nicolas Sarkozy et la tentation monarchique

La déclaration est presque passée inaperçue. Elle n’a en tout cas suscité que des commentaires élogieux de notre presse échevelée d’indépendance, qui n’y a vu que la volonté de garantir l’équité.

Vendredi 10 octobre, Nicolas Sarkozy a rejeté la proposition d’amnistie fiscale formulée par le génie de l’économie Bernard Acoyer. Et tous de rapporter la phrase historique :

C’est non, c’est hors de question (…) Moi vivant, il n’y aura pas d’amnistie fiscale

Servilité ou connerie, personne ne s’est ému de ces propos délicats. La déclaration implique pourtant… que Nicolas Sarkozy entend rester au pouvoir jusqu’à sa mort ! Un président un tant soit peu respectueux de la démocratie et de la République se serait contenté d’une sortie plus modeste : « tant que je serai président », ou « tant que je serai au pouvoir ».

Mais non, pour Nicolas Sarkozy, il est évident qu’il restera aux manettes, et qu’il pourra ainsi nous protéger contre l’injustice, jusqu’à sa mort.

C’est donc sa personne même et non le pouvoir dont il est investi qui compte…

Deux interprétations sont possibles :

1. Notre Président a vraiment dérapé. Être dirigé, en temps de crise de surcroît, par quelqu’un qui a perdu le sens de la mesure n’est pas rassurant.

2. Notre Président parle et pense uniquement par clichés. « Moi vivant !… Il faudra me passer sur le corps!… » etc. Mais être dirigé, en temps de crise de surcroît, par quelqu’un qui n’a pour ressource intellectuelle que du prémâché et du cliché télévisuel, ça n’est pas plus réconfortant.

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

5 Responses to “Nicolas Sarkozy et la tentation monarchique”

  1. Le Juge Ti writes:

    Notre Président guérira bientôt les écrouelles…

  2. Rébus writes:

    Ce personnage a vraiment de gros problêmes d’égo (qu’il aprofondément enflé, inversement à sa taille d’ailleurs, ou à son efficience politique)

  3. Aka 75 writes:

    Il joue au JFK depuis le début de son mandat. C’est ça le contrat avec Carla Bruti. Jackie et John à l’Elysée.

    Est-ce qu’il prévoit d’y jouer jusqu’à Dallas ?

  4. Toréador writes:

    Salut, on ne t’entend pas sur la liste kiwiblogs. Peux tu me contacter par mail privé ? J’essaye de relancer le débat.

    T.

  5. À partir de quand faudra-t-il s’inquiéter pour de bon? | Le Grand Barnum writes:

    [...] son malheureux Premier ministre. Le pouvoir exécutif est bel et bien devenu un monolithe, où la tentation monarchique n’est plus désormais qu’à peine réprimée. Nicolas Sarkozy a mis au pas son propre [...]