Sarkozy, l’UMP et les personnes d’un certain âge: ne troublons pas une si belle histoire d’amour

Les Français, du moins ceux qui votent bien et qui pensent droit, en sont maintenant convaincus: la justice n’aime pas les personnes d’un certain âge. Voilà des années qu’elle s’acharne à vouloir les mettre sous contrôle, les priver de leurs libertés et, surtout, de leur droit le plus fondamental: celui d’exprimer leur amour, surtout celui qu’ils ressentent pour l’UMP. Un vrai complot.

Tenez, ça a commencé en 2008, quand cette justice pourrie a commencé à persécuter Saint Tiberi et Sainte Xavière pour leurs prétendues fraudes électorales: tout cela parce qu’ils organisaient un transport gratuit – avec des jus d’orange et un petit cadeau au retour! – pour les habitants des maisons de retraite parisiennes afin qu’ils puissent venir exprimer près du Panthéon leur amour de l’UMP à chaque élection! Si c’est pas honteux, où va le monde! Et ils viennent de nous le re-condamner avec ça! Comme tout le monde le dit sur les marchés ce matin: « Vous croyez vraiment aux coïcindences, vous? »

Non, bien sûr. Parce que l’affaire du juge rouge Gentil – avec un nom pareil, il a bien caché son jeu ce monstre – qui accuse Nicolas d’avoir maltraité une dame âgée, c’est exactement la même chose: une manière de nuire à nos concitoyens les plus chargés d’expérience. Au lieu de s’en prendre aux Arabes et aux Nouards qui arrachent les sacs, voilà qu’ils veulent tout faire retomber sur le seul président qui a toujours montré son souci du troisième âge. Pensez donc: il s’est marié avec une topeuh-modèle, elle a posé sur les couvertures des magazines vendus aux caisses des supermarchés, il a témoigné jour après jour de sa haine de la jeunesse (enfin, sauf pour son fils, mais qu’il est beau avec ses cheveux là), il a brossé les permanentes dans le bon sens. Bref, Nicolas et les personnes d’un certain âge, c‘est comme une danse à l’accordéon dans un bal-musette: un plaisir qui fait tourner la tête et dont on voudrait qu’il dure pendant toute la retraite.

Quand on pense que 61 % des 60-69 ans ont voté pour Nicolas en 2007, et 68 % des 70 ans et plus: peuvent-ils s’être trompés? Non, ils l’aiment, et voilà ce qui énerve la justice et ce pays qui déteste les personnes âgées, lesquelles le lui rendent bien, et toc.

Alors il faudrait quand même arrêter de raconter des horreurs. À supposer, comme ce juge prétendument Gentil essaie de nous le faire croire, que Mme Bettencourt ait vraiment fait un cadeau à M. Sarkozy, eh bien elle en aurait  bien eu le droit tout de même! Et puis il ne faut pas voir le mal partout: on peut bien témoigner son affection quand même! Et puis c’est un monsieur si propre et si bien sous tous rapports! Chercher à le salir comme ça, c’est à la fois mépriser la vieillesse et venir s’immiscer dans une relation d’affection belle et joyeuse. C’est du voyeurisme presque. C’est sale.

Ou alors, tant qu’il y est, ce monsieur Gentil n’a qu’à accuser Nicolas d’avoir abusé de la faiblesse de tous ses électeurs âgés. Et vue la tournure que prennent les choses, on ne serait pas étonné qu’il ait ça en tête.

C’est honteux, tout cela, honteux je vous dis.

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

Comments are closed.