Vacances du Barnum

Alors que les médias sont si effrayés par le vide laissé béant par la retraite méditative de Notre Président (avec des « livres », des « DVD » et des « enfants ») qu’ils en sont à parler de son absence; alors que la douzième femme la plus puissante du monde se fait traiter de ministre la plus conne de la zone euro par le Financial Times; alors que la cleptocratie prend ses aises en remettant sur le devant de la scène les pantins les plus grotesques du cirque fabiuso-mitterrandien, il est tout simplement temps de prendre des vacances.

Et comme je suis adepte du « travailler moins pour gagner autant » et d’une certaine forme de déprise, je ne serai de retour qu’en septembre!

D’ici là, quelques suggestions de lecture :

- le dernier ouvrage de Naomi Klein, La stratégie du choc, absolument indispensable pour lutter contre la soupe libérale servie par ceux qui tentent de nous gouverner. On y découvre l’intéressante notion de « démocratie protégée », soit un appareil politique soigneusement encadré pour que ses soubresauts ne puissent en aucun cas entraver le fonctionnement du marché. Cela ne vous rappelle rien ?

- un livre étrange mais très suggestif, Éloge de la démotivation, par Guillaume Paoli, aux éditions Lignes (celles où Badiou à publié son pamphlet). Vous y apprendrez à profiter de vos vacances et à résister à l’idéologie du travail diffusée par la plus conne ministre d’Europe.

- Fear and Loathing in Las Vegas, de l’irremplaçable Hunter Thompson, parce qu’il faudra bien créer un jour une forme d’antisarkozysme gonzo…

Bonnes vacances à ceux qui en ont, bon débrayage en douce à ceux qui n’en ont pas.

Similar Posts:

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Furl
  • Technorati
  • Wikio FR

2 Responses to “Vacances du Barnum”

  1. Rébus writes:

    Bonnes vacances, alors, et jolie liste de lecture

  2. Le Juge Ti writes:

    On voit bien qu’on est en août : rien au théâtre, des navets au ciné, des pauvretés, encore plus que d’habitude, dans les journaux, et maintenant le silence du Grand Barnum….
    Merci en tout cas pour ces six mois et bonnes vacances !